Informations médicales

Logo AMA.jpg

COVID-19 : questions-réponses pour les sportifs 23 mars 2020


Chers sportifs,

Comme vous le savez, la pandémie de COVID-19 causée par le SRAS-CoV-2 a continué d'évoluer pour devenir une urgence sanitaire et sociétale qui exige une action efficace et immédiate de la part de chacun d'entre nous, dans le monde entier, pour minimiser la probabilité de transmission et l'impact sur la société. La situation ne touche évidemment pas que le monde du sport et la lutte contre le dopage; la plupart des pays ont mis en place des mesures strictes, qui comprennent la fermeture de frontières, la quarantaine/l'auto-isolement, l'annulation de vols, des restrictions de mouvements, etc.

L'Agence mondiale antidopage (AMA), en tant qu'organisme de règlementation mondial responsable de la lutte contre le dopage, et la communauté antidopage accordent la priorité à la santé publique, à la sécurité et à la responsabilité sociale. La communauté s'est serré les coudes afin d'adapter ses opérations quotidiennes, en suspendant ou en réduisant certains de ses programmes, notamment des contrôles et d'autres activités. Nous sommes conscients que ces mesures nécessaires auront pour effet de diminuer la confiance de certains sportifs dans la tenue de compétitions aussi propres que possible au moment où la situation le permettra ou rapidement après la crise.

L'AMA reconnaît également à quel point la situation est difficile et continuera de l'être pour vous, sportifs, en cette période où vous devez composer avec des mesures strictes mises en place partout dans le monde, qui perturbent vos programmes d'entraînement et génèrent de l'incertitude quant aux futures compétitions auxquelles vous deviez participer.

Le document questions-réponses ci-joint, que l'AMA a créé en consultation avec son Comité des sportifs, vise à répondre à certaines questions que vous vous posez peut-être au sujet de cette situation critique qui évolue rapidement.

Si vous désirez en savoir plus sur les mesures précises que prend votre fédération internationale (FI) ou votre organisation nationale antidopage (ONAD) devant les défis actuels sans précédent, nous vous prions de les contacter directement. Entre-temps, si vous souhaitez connaître les directives que l'AMA a fournies aux organisations antidopage (OAD), nous vous invitons à consulter le Guide pour les OAD du 20 mars 2020.

À mesure que la situation évolue, nous tenons à vous assurer que l'AMA et la communauté antidopage continuent à relever les défis liés à cette pandémie en plaçant votre santé et la protection du sport propre au premier rang de leurs préoccupations.

Meilleures salutations, et restez en bonne santé.

Agence mondiale antidopage

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Comme toutes les activités sportives, le tir est soumis à des obligations de lutte contre le dopage. En France, l'AMA (Agence Mondiale Anti dopage) a délégué ses prérogatives à l'AFLD (Agence Française de lutte contre le Dopage). En Europe, cette délégation est confiée à l'ESC (European Shooting Confederation). De la sorte, la standardisation des contrôles garantit la parfaite équité, quel que soit le pays où a lieu la compétition.

À l'heure actuelle, les prélèvements se font sur des échantillons d'urine. Un correspondant de l'AFLD est désigné dans chaque région au sein de chaque DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale)

En pratique :
  • Penser à signaler à votre médecin traitant (ou à son pharmacien en cas d'auto-médication) que vous faites de la compétition.
  • Consulter systématiquement le site de l'AFLD (la liste des substances interdites est sur le site avec un moteur de recherche où vous renseignez le nom de la spécialité ou du principe actif. vous obtenez une réponse immédiate sur son statut)..
  • Cherchez des compléments d'information sur " Ecoute Dopage ", site créé par l'université de Montpellier contenant des informations très pertinentes.
  • Soyez très prudent dans l'usage des compléments alimentaires, en particulier s'ils sont vendus sur l'internet. Assurez-vous qu'il y a marqué sur l'emballage la norme NF V 94S001 garantissant l'absence de produits dopants.
En cas de nécessité de prise de médicaments inscrits sur la liste des produits interdits, faire une demande d'AUT (Autorisation d'usage à des fins Thérapeutiques) :
  • La demande d'AUT doit se faire au moins 30 jours avant la date de la compétition (prévoir deux mois avant en cas de demande d'examens complémentaires). Téléchargez le dossier de demande de six pages sur le site de l'AFLD. Chaque formulaire de demande d'AUT est à adresser par envoi recommandé avec accusé de réception à : AFLD - Service médical, 229 boulevard Saint-Germain, 75007 PARIS. Important : C'est la date de réception par l'AFLD qui fait foi.
  • La validité d'une AUT est de un an, reconductible après avoir rempli un nouveau dossier auprès de l'AFLD selon le même protocole.
  • En cas d'urgence ou d'un délai inférieur à un mois par rapport à la date de compétition, prendre avec soi les ordonnances et les certificats médicaux justifiant de votre bonne foi. Il est possible de régulariser a posteriori par une demande d'AUT dans le mois qui suit la compétition.
Sites à retenir :

logoafld.png
logo-entete_dopage.jpg

REPORTAGE

  • PIN Patrick, Président de la commission médicale

  • RIDEL Christophe, Médecin des équipes de France, médecin du suivi SMR
  • DANDINE Patrice, responsable anti-dopage ESC