51e Championnat du Monde ISSF

CDM ISSF : Journée du 11 septembre 2014

fftir 2014-05-22 a? 16.25.21.jpg

www.issf-sports.org

www.issfchspain2014.com

Suivez l'actualité de l'ISSF et de l'Équipe de France à Grenade, les réactions et les encouragements sur Twitter #CDMTIR2014

Regardez en direct les finales des championnats du Monde de Grenade sur votre smartphone en téléchargeant l'application Eurovision sur ce lien

Lien ISSF TV




Légende : 51e Championnat du Monde ISSF 11092014

Championnat du Monde ISSF Grenada 2014 51e Championnat du Monde ISSF 11092014




DSC00220.jpg

Cible mobile 50 m mixte Juniors Garçons


fftir 2014-09-12 a? 10.56.15.jpg
fftir 2014-09-12 a? 10.56.35.jpg

Individuel

Benoît Germain, 4e avec 191 après la 1re série. 2e série à suivre à 13h00.

Benoît Germain, 380 points, prend la 3e place finale après un shoot-off face au Suédois Jesper NYBERG. Bravo ! Nouvelle médaille pour la France.



GERMAIN Benoit.jpg
Benoît GERMAIN

fftir 2014-09-11 a? 16.18.59.jpg

 

Benoît Germain - médaille de bronze à la Cible mobile mixte Juniors garçons -

« Je suis très satisfait de ma médaille aujourd'hui surtout que les conditions étaient assez difficiles ce qui rend cette victoire encore plus belle ! J'ai dû en découdre au shoot-off et les précédentes expériences en la matière n'étaient pas bonnes. Donc je suis content d'en être parfaitement venu à bout. Cela fait plaisir aussi de montrer que la cible mobile est encore présente en France et au niveau international. Nous sommes rarement nombreux mais proportionnellement au nombre de tireurs on obtient de bons résultats. C'est aussi une forme de réveil de la Cible mobile en France et dans d'autres pays et c'est très bien  pour moi et pour la discipline. En Cible mobile, nous sommes assez connu sur les pas de tir internationaux pour avoir aussi une attitude très proche entre tireurs quelque soit le pays d'appartenance. Nous sommes peu nombreux et comme nous pratiquons une discipline un peu mise à l'écart à je pense qu'à certains moments il est bon de le dire à nous nous serrons les coudes dans certaines situations pour pouvoir perdurer et augmenter nos niveaux respectifs. Ainsi, nous avons fait le choix d'aller faire des stages et des préparations à l'étranger. En Pologne, nous sommes avec Lukasz Czapla qui a encore prouvé son grand talent en enlevant les deux titres de champion du Monde et en Finlande nous sommes avec l'équipe Juniors qui vient de remporter ce championnat. Nous profitons ainsi, des connaissances techniques qu'il nous manque car à part Audrey Soquet, le niveau français en Cible mobile restait faible depuis quelques années. Maintenant, je vais passer Seniors, il va falloir que je travaille un peu le 10 m, épreuve où je suis un peu en difficulté. J'envisage également de changer de matériel car j'ai une carabine qui date de plus de 30 ans  et cela n'est pas sans me poser quelques soucis: à trois jours du championnat j'ai cassé mon percuteur et ma carabine ne fonctionnait donc plus. J'ai dû bricoler pour réparer la carabine mais je pense que maintenant il me faut autre chose pour gagner en confiance. Car avoir confiance en son matériel est essentiel. Il me faut trouver une nouvelle carabine mais elles ne sont plus produites et donc leur rareté sur le marché actuellement fait monter leur prix. Donc, si quelqu'un a encore dans son placard une carabine Anschütz, j'ai la lunette et je suis preneur. À bon entendeur merci car cela fait partie des projets à court terme ».

 

Maxime Coursimault - entraîneur national Cible mobile -

« Une très belle récompense pour Benoît aujourd'hui pour sa dernière compétition chez les Juniors. Je ne vais pas dire que c'est exceptionnel parce qu'on l'attendait, peut être plus tôt avec les matchs d'hier et avant hier, mais la réussite est là aujourd'hui avec un magnifique shoot-off et c'est bien là l'essentiel. Il s'est battu jusqu'au bout. Pour moi c'est exceptionnel car cela fait quatre ans que nous travaillons avec une belle équipe de Juniors. C'est la fin d'un cycle. Il était vice-champion d'Europe l'an passé, c'est aujourd'hui l'aboutissement d'une belle aventure. Cela faisait 33 ans qu'il n'y avait pas eu de médaille en Juniors Cible mobile au championnat du Monde. Maintenant Benoît nous a montré qu'il avait un bon niveau Juniors et on va continuer à travailler dans ce sens en Seniors. Nous allons continuer également à nous déplacer à la rencontre des meilleurs étrangers et notamment avec le polonais Lukasz Czapla qui survole la discipline avec ses deux titres de champion du Monde. Il est plus qu'un intervenant à mes côtés mais presque un entraîneur. Et nous continuerons à travailler avec les Finlandais aussi car visiblement nous faisons des choix qui payent ! ».


Cible mobile 50 m mixte Seniors

Individuel

Après sa victoire hier à la Cible mobile 50 m, le Polonais Lukasz CZAPLA réitère en remportant l'épreuve Cible mobile mixte. Doublé du Polonais.

fftir 2014-09-11 a? 16.01.46.jpg

Équipes

fftir 2014-09-11 a? 16.02.18.jpg


Carabine 60 balles couché Seniors

Valérian Sauveplane 14e avec 624,6, Mickaël D'Halluin 39e avec 621,9, Cyril Graff 44e avec 620,9.

Record du Monde pour le Russe Sergey KAMENSKIY avec 632,3. Finale à suivre à 11 h 30.

C60bc F.jpg


Michaël D'Halluin - Carabine 60 balles couché Seniors -

« Laisser échapper la médaille de bronze pour 3 dixièmes de points c'est bien sûr rageant, mais cela fait partie du jeu.

Aujourd'hui, ce qui m'a presque surpris c'est le vent. Nous sommes venus ici nous entraîner en juillet, j'ai tiré deux entraînements avant ce match mais le vent de ce matin je ne l'avais jamais vu. Du coup cela n'a pas payé malgré que le résultat en points entiers ne soit pas si mauvais puisque je tire 595 malheureusement avec le nouveau règlement et les points comptés au dixième, je m'en sors moins bien car je n'ai pas de gros 10 et je n'accède pas à la finale.

Hier j'avais très bien tiré, je pensais pouvoir atteindre encore aujourd'hui un score aux alentours de 625, 626 mais cela n'a pas été le cas malgré mon potentiel. Malgré cela, je pense revenir de loin car avant ces matchs je n'étais pas bien couché, je n'avais plus tout à fait confiance en mes capacités à réussir quelque chose de bien. Le match d'hier lors de la phase éliminatoire m'a permis de reprendre confiance en tirant 626,9.  C'est plutôt intéressant pour l'avenir, pour aller chercher une finale sur les coupes du Monde afin d'obtenir le quota olympique si je ne parviens pas à le décrocher ici demain.

Je reviens aussi de blessure. Cela m'a quelque peu pénalisé dans ma préparation car cela est survenu juste avant les sélections de Bordeaux au mois de mai et je n'étais pas tout à fait remis lors des coupes du Monde de Munich et Maribor en juin. Cela m'a perturbé psychologiquement aussi car techniquement je me sentais bien à Munich et je reste persuadé que j'aurais pu faire mieux là-bas.

 Pour revenir à Grenade, c'est une épreuve qui se termine aujourd'hui malheureusement sans résultats, mais demain commence le 3x40 et on va essayer de se rattraper. On est trois forts potentiels, on l'a prouvé l'an passé en Croatie lors des championnats d'Europe (NDLR: l'équipe est championne d'Europe en titre et était il y a encore quelques mois recordman du monde !) il n'y a pas de raison que cela ne fonctionne pas demain.  Le 3x40 c'est la discipline reine à la carabine, mais les conditions météorologiques ici peuvent être difficiles, notamment en raison du vent. Il faut vraiment rester concentré, vigilant et être patient surtout en position debout. Si demain cela pouvait payer, gagner le titre serait formidable, ce serait le top après l'année 2013 que nous avons vécu ».

 

Valérian Sauveplane - Carabine 60 balles couché Seniors -

« Hier sur le match éliminatoire cela a été difficile. Il semblerait que j'ai fait quelques fautes de vent que je ne perçois pas. J'étais un peu tendu, je n'étais pas trop dans le rythme, mais oui j'étais tendu. Il y avait trois séries de match éliminatoire. Dans chacune d'elle se trouvait un membre de l'équipe, je me trouvais dans la dernière et je savais que les autres avaient tiré plutôt correctement. Cela n'explique pas tout mais laisse des regrets car je me sens responsable des trois dixièmes qu'il manque. Aujourd'hui je restais sur les sensations ressenties hier. Ainsi je n'étais pas en confiance en débutant mon match ce qui explique sans doute la mise en route difficile sur la première série. C'était dur, je savais qu'actuellement la position couché n'est pas forcément la meilleure même si j'avais accumulé un peu de confiance lors des entraînements ici. Si j'avais pu bien tirer l'éliminatoire hier je pense que cela m'aurait libéré et m'aurait permis de sans doute mieux tirer dans le match final car j'étais quand même un peu sur la défensive en commençant ce matin. Je rate la finale pour sept dixièmes, et nous remarquons une fois de plus que certains finalistes sont ceux qui ont tiré sur les côtés du stand (NDLR: ces postes près des murs, droite ou gauche, sont mieux protégés des influences du vent). C'est énervant car cela est de plus en plus fréquent ainsi à Pékin lors de la dernière coupe du Monde début juillet, 6 ou 7 des 8 finalistes avaient réalisé leur match sur des postes aux extrémités du stand. C'est pénible parce que l'on connaît les solutions mais l'ISSF ne les applique pas. À partir du moment où l'on fait tirer à 3 ou 4 postes des murs, dans des conditions difficiles ces tireurs sont nettement avantagés. Encore plus maintenant que les points sont calculés au dixième et que chaque virgule compte. Avec un dixième de plus par coup, faites le calcul sur 60 coups tirés et vous obtenez 6 points. La seule possibilité reste à espérer avoir un tirage au sort favorable qui nous propose un poste de tir près des murs. Cela fait partie du jeu mais cela nous ne le maîtrisons pas.

Demain malheureusement cela ne sera pas le cas lors de l'éliminatoire et du match par équipe au 3x40. C'est dans cette épreuve que j'ai eu le plus de réussite cette saison même si objectivement ce n'est pas là que j'ai le plus de facilité. Ce match couché reste une bonne déception. Je me savais un peu juste mais le match des éliminatoires m'a perturbé moralement. Heureusement aujourd'hui j'ai repris confiance en finissant très fort avec une série à 106,4. Le couché n'est certes pas la position qui a le plus d'importance car les écarts ne se font pas dans cette position mais si on en perd trop ce n'est pas bien non plus ».

 

Cyril Graff - Carabine 60 balles couché Seniors -

« Tirer le championnat du monde le jour de son anniversaire ne met pas de pression supplémentaire. Passé les 25 ans les années filent, et comme j'en ai 34 maintenant, je n'y pense plus du tout. Sur le plan sportif, je suis forcément déçu parce qu'on a une grosse équipe qui a le potentiel pour aller chercher la plus haute marche du podium. On a manqué de réussite sur quelques petites balles. Moi, j'en ai pas mal à me reprocher, sans cela ça aurait pu passer. Après trois petits dixièmes, c'est facile à trouver avec trois tireurs.

Aujourd'hui les personnes sur les côtés du stand ont su en profiter, c'est le jeu du tirage au sort, il faut bien qu'il y ait des personnes à gauche et d'autre à droite. Un fort tireur va savoir en profiter pleinement comme on l'a vu aujourd'hui. C'est le jeu, il faut l'accepter aujourd'hui c'est une autre nation que nous qui a eu cette chance, demain se pourrait être moi. Pour demain, nous avons une équipe à fort potentiel et nous l'avons prouvé en remportant le titre aux championnats d'Europe l'an passé. Cela pourrait aussi nous réussir sur ces championnats du Monde même si d'autres fortes nations viennent s'ajouter à la liste, je pense notamment aux Chinois, très forts actuellement. Il ne faut de toute façon pas mettre la charrue avant les b?ufs et il faut prendre le match balle par balle. Je m'y appliquerai demain car l'entraînement d'aujourd'hui n'a pas été simple dans des conditions de vent difficile. Je manque de référence sur des stands venteux dû à un arrêt forcé de presque deux mois au cours de cette année. Je n'ai pu participer ni aux coupes du Monde, ni au match ici à Grenade, ce qui a compliqué ma préparation et fait que ce stand est pour moi une découverte. La dernière fois que j'ai tiré ici c'était en 2007 et je ne me rappelle pas de conditions de vent exécrables comme cette année ».

 

Pascal Bessy - entraîneur national Carabine Seniors et Dames -

« C'est une grosse déception que cette place de 4e dans l'épreuve du 60 balles couché pour trois dixièmes. Nous partions avec une équipe à fort potentiel, sans nul doute parmi les favorites, nous cherchions une place sur le podium. C'était très bien engagé après le premier relai puisque Michaël D'Halluin avait fait un très très beau match avec un 626,6 qui lui donnait la deuxième place provisoire. En deuxième relai, Cyril Graff a tiré un tout petit peu en-dessous de ce qu'on attendait mais malgré tout on jouait encore le podium et cela s'est un peu gâté sur la fin avec un troisième relai qui nous a été fatal pour très peu de point.  Ainsi forcément nous ne pouvons être que déçu par ce résultat qui est en-dessous de nos attentes mais bon c'est comme ça, c'est le sport et le compte en dixième ne pardonne pas. Malgré tout, le point positif c'est que la France jouaient encore sa place pour le podium dans cette épreuve lors de ce championnat du Monde et confirme que l'équipe fait partie des toutes meilleures nations de la Carabine couché.

Il y a eu trois relais hier ce qui s'est rarement vu. Il y a de plus en plus de participants, des pays émergents avec des équipes au complet et un niveau mondial qui progresse sans cesse ce qui rend les choses de plus en plus difficiles. Là où le problème se pose c'est que lors des matchs, des tireurs se retrouvent lors du tirage au sort près des murs du stand soit à gauche, soit à droite et on sait très bien que dans cette épreuve du 60 balles couché, la proximité d'un mur est un élément qui favorise le tireur et cela s'est confirmé ici. Ce matin lors du match de qualification par ce fait, le match a été un peu faussé. Les tireurs français ont connu des difficultés aujourd'hui. Ils sont manifestement en retrait par rapport à leur potentiel, je dirais même un peu plus qu'hier. On attendait un à deux français en finale voire trois car ils sont tous susceptibles de réaliser des performances permettant l'accès en finale, malheureusement cela s'est mal passé pour nos trois représentants. Valérian a mal débuté son match, sans doute par la pression, il a bien remonté ensuite mais trop tard les points perdus étaient perdus et il lui manque sept dixièmes pour l'accès en finale. Donc là aussi, beaucoup de regret car que ce soit Valérian, Cyril ou Michaël, ils avaient tous la possibilité d'aller chercher une médaille ou un quota.

Les français figurent également parmi les favoris de l'épreuve du 3x40 demain. Ils partent avec la même motivation et les mêmes ambitions que pour le couché avec accès au podium et en équipe et en individuel. Donc, on espère que cela va mieux nous sourire demain ».

 

Eric Viller - entraîneur national Carabine Seniors et Dames -

« Concernant l'équipe couché, nous sommes forcément déçu de ces trois dixièmes qui manquent pour accéder au podium. Trois dixièmes, c'est difficilement palpable, après on se console en se disant que notre équipe fait partie des meilleures équipes du monde puisqu'elle conserve le record du monde acquis l'an passé. La médaille en chocolat c'est un peu dur surtout qu'on avait tout pour aller chercher la médaille d'or. Mika (NDLR: Michaël D'Halluin) fait un très très bon tir après une saison un peu difficile, il s'est bien ressaisi sur ce championnat du Monde en répondant présent et mérite nos félicitations. Cyril et Valérian sont un peu en-dessous de ce que l'on espérait mais bon, c'est ça le jeu de l'équipe: être présents ensemble, le bon jour au bon moment et faire l'addition des points et voilà à l'arrivée c'est trois dixièmes qui manquent alors on passe à autre chose.

Ce matin, lors du match de qualification on peut dire qu'on a manqué un peu de réussite, ne serait-ce que par le tirage au sort des postes de tir qui ne nous a pas été favorable mais bon c'est un peu pareil pour tout le monde, on ne va pas non plus chercher des excuses, on était un peu en-dessous et c'est tout.

Déçu que l'on est pas un finaliste, déçu de ne pas avoir pu décrocher un quota mais ce n'est que le début de la course que l'on ira chercher l'an prochain lors des prochaines coupes du Monde.

Une autre épreuve les attend demain et on espère y voir de bonnes choses. On compte sur eux aussi. Ils ont le niveau, ils ont le potentiel donc on espère beaucoup du tir en équipe puisque l'on va chercher la médaille d'or, on n'est pas là pour faire troisième ou quatrième !  Et dire la médaille d'or n'est pas prétentieux du tout, c'est juste qu'ils en ont clairement les capacités. De même qu'ils ont les capacités de rentrer en finale le lendemain en individuel. Maintenant on y va et à eux de jouer ».


Pistolet 10 m Seniors


fftir 2014-09-12 a? 10.49.43.jpg
fftir 2014-09-12 a? 10.49.53.jpg

Individuel

Walter Lapeyre tire 570 et finit à la 68e place.

Jin JONGOH, le Coréen réalise le doublé, champion du Monde Pistolet 10 et 50 m après une finale à 200,3.

fftir 2014-09-11 a? 15.31.28.jpg

Équipes

fftir 2014-09-11 a? 15.34.16.jpg


Walter Lapeyre - Pistolet 10 m et 50 m Seniors -

« Beaucoup de déception sur ce championnat que ce soit sur la place, le résultat mais aussi sur la manière. L'impression d'avoir fait une bonne préparation et d'arriver ici et de ne pas arriver à mettre en place les choses, d'aller jusqu'au bout. Peut-être un peu de stress, l'envie de trop bien faire, il va maintenant falloir analyser tout ça pour rebondir. Nous allons faire un bilan dans quelques temps et nous verrons avec Martial (NDLR: Martial Chaussé à entraîneur national Pistolet Seniors) s'il est opportun de continuer sur la même voie avec des stages à l'étranger. On fait du haut-niveau et quand les résultats ne sont pas là, il faut savoir se remettre en cause. L'analyse prendra du temps mais je sais d'ores et déjà que cela ne vient pas du staff qui m'entoure mais de moi-même. Cela vient d'inhibitions, de blocages que j'ai, des tensions alors que tout est là pour que ça fonctionne. Le fait d'être le seul représentant français au Pistolet Sénior ne m'a pas mis de pression supplémentaire. C'est juste par rapport à l'ambiance qui se créée lorsque l'on est plusieurs. Je m'entends bien avec l'ensemble de l'équipe mais c'est sûr que c'est différent. Maintenant, je vais en profiter pour prendre un peu de repos car la saison a été longue. Cela a peut-être aussi joué sur la fraîcheur du match d'aujourd'hui. Il faudra dans le bilan faire aussi le point sur cet aspect en regardant la préparation, l'organisation de la saison pour arriver avec de la fraîcheur, de l'envie et de la motivation sur les compétitions internationales. Au retour, il va falloir aller travailler, retrouver les enfants et se reposer, couper un peu. Pour revenir sur le quota gagné par Stéphanie, c'est vraiment super. Elle a fait une belle préparation, je savais qu'elle était en forme à 25 mètres avec des résultats réguliers à plus de 580 points. Elle est régulière à ce niveau là techniquement et mentalement dans cette épreuve, notamment. Dans un championnat comme celui-là ce n'est vraiment pas évident avec la concurrence asiatique une 5e place et un quota c'est quelque chose qu'elle mérite et ce n'est qu'une demi-surprise pour moi. J'en profite aussi pour remercier la fédération qui me soutient dans les choix individuels que j'ai fait cette année, merci au staff qui m'entoure, le conseil régional d'Aquitaine, à la police, mon employeur, qui me permet d'être détaché ce qui me permet de m'entraîner et de participer aux compétitions comme celle-ci. Je remercie également le Creps de Bordeaux, la société Morini et les supporters de Bordeaux et de Libourne qui se sont déplacés jusqu'ici pour nous voir ! Je remercie enfin aussi nos filles car c'est parfois difficile. Elles viennent de faire la rentrée des classes et nous ne sommes pas là en ce moment pour les aider. Ce sont nos premières supportrices et j'ai hâte de les retrouver ! ».


Pistolet 10 m Juniors Garçons


fftir 2014-09-12 a? 11.11.27.jpg
fftir 2014-09-12 a? 11.11.38.jpg

Individuel

Edouard Dortomb 20e avec 568, Antoine Adamus 28e avec 566 et Anthony Lodiel 32e avec 565. Les Juniors sont 7e par équipe.

fftir 2014-09-11 a? 16.13.51.jpg


Équipes

fftir 2014-09-11 a? 14.27.43.jpg

Édouard Dortomb - Pistolet 10 m Juniors garçons -

" Cette année c'est vraiment une grande année pour moi alors que je ne suis que cadet première année: une sélection aux championnats d'Europe 10 mètres à Moscou en mars, une sélection et une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) durant l'été et maintenant ce championnat du Monde à Grenade. Malheureusement, les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas ! Je suis un peu déçu ici, mais c'est une expérience de plus. Ma médaille de Nanjing ne m'a pas mis plus de pression que cela. C'est plus le niveau de la compétition, les championnats du Monde représentent beaucoup pour un athlète. J'étais bien présent dans le match mais c'était difficile. Pas mal de stress. J'ai aussi mal géré mon temps. Du coup le stress est venu encore plus fort et cela a été l'engrenage. J'ai dû accélérer mon rythme de tir pour finir mais malgré cela j'assure une bonne dernière série. Cela me permet de savoir que j'ai encore des choses à travailler, en particulier le temps et la gestion du stress. En étant stressé, je perds du temps et le stress devient dès lors encore plus fort et ainsi de suite. Je n'ai pas pu voir le match de Walter Lapeyre mais j'aurais bien aimé. Les Chinois et Coréens sont également bien présents. Ils ont une manière un peu différente de nous de tirer. Ils font tout avec le corps pas avec le bras comme nous. Ils ne m'impressionnent pas plus que cela, leurs résultats sont certes très bons, mais pourquoi pas nous ? ».


Carabine 3x20 Dames - Éliminations

Individuel

Laurence Brize, seule Française engagée, tire 578 et se qualifie pour l'épreuve de demain vendredi.


Équipes

Nouveau record du Monde par équipe pour l'Allemagne avec un total de 1750.

fftir 2014-09-11 a? 15.39.42.jpg






Résultats

Actualité

Toutes les compétitions