51e Championnat du Monde ISSF

CDM ISSF : Journée du 05 septembre 2014_lg1

fftir 2014-05-22 a? 16.25.21.jpg

www.issf-sports.org

www.issfchspain2014.com

Suivez l'actualité de l'ISSF et de l'Équipe de France à Grenade, les réactions et les encouragements sur Twitter #CDMTIR2014

Légende : 2014- 51e Championnat du Monde ISSF 07092014

Championnat du Monde ISSF Grenada 2014











VENDREDI 5 septembre

CEAR-Tiro-Olímpico-Las-Gavias-552x310.jpg

Les premiers tireurs de la délégation Française vont arriver ce vendredi en fin d'après-midi au stand de tir Juan Carlos 1er à Las Gabias. Celui-ci a été habillé spécialement pour l'événement avec la mise en place de gradins permettant de suivre l'ensemble des tirs, de tentes avec air conditionné pour le repos et la préparation des tireurs et d'une grande scène centrale où se dérouleront des spectacles musicaux.

93 pays et 2028 tireurs seront présents pour se disputer les titres de champion du Monde. Les tireurs français sont au nombre de 48. Les entraînements officiels débutent dimanche 7 septembre puis, dès lundi, la compétition sera officiellement lancée et les carabiniers à 10 m s'affronteront pour remporter le premier titre et les premières médailles de la compétition. Entreront également en lice lundi, les seniors au pistolet 50 m ainsi que les Seniors et Juniors Garçons à la Fosse olympique. En attendant, nous avons interrogé Nicolas Schianchi, entraîneur Carabine Juniors, et Paolo Donato, entraîneur Fosse olympique, sur l'Équipe de France et ces 51e championnat du Monde :


Quels sont vos objectifs et vos attentes pour ce championnat du Monde ?

Réponse de Nicolas SCHIANCHI (N.S) : " J'attends tout simplement que chaque tireur donne le meilleur de lui-même, qu'il s'accroche du début à la fin de chaque match et les performances suivront. Pour les médailles, tous les tireurs en sont capables. Nous y allons pour " gagner ". Une médaille serait déjà une satisfaction, plus d'une serait encore mieux. Je suis convaincu que nous pouvons le faire, notre destin nous appartient. "

Réponse de Paolo DONATO (P.D) : " Pour Antonin DESERT, j'attends une bonne place finale pour tenter d'améliorer sa position dans le classement mondial, et pourquoi pas lutter pour l'entrée en finale. Pour les filles, Carole CORMENIER, Mélanie COUZY et Marina SAUZET, l'objectif est de décrocher une médaille par équipe et tenter individuellement de rentrer en finale. Les 3 en sont capables ".


Comment situez-vous votre groupe par rapport au niveau international ?

N.S : " Actuellement, nous avons un groupe de qualité avec lequel nous travaillons depuis plusieurs années. Le niveau international progresse chaque année, tout comme le nôtre, et à ce jour nous sommes en corrélation avec le niveau international ".

P.D : " Que ce soit chez les hommes ou chez les filles, nous avons un bon niveau et le potentiel est très intéressant compte tenu de la jeunesse de l'effectif. Ceci promet de bons résultats internationaux ".


Que pensez-vous du suivi nutritif et diététique mis en place par la DTN ainsi que de la préparation mentale et psychologique ?

N.S : " Pour moi, cela doit venir d'une démarche personnelle du tireur. Chacun ressent ses besoins d'être suivi ou non. Mais il me semble important d'avoir un service comme celui-ci à disposition des tireurs. La performance de haut niveau regroupe beaucoup de facteurs. La nutrition et le mental en font partie ".


P.D : " Il est important de mettre le maximum d'atouts de son côté. La nutrition et la diététique en font partie. Le suivi psychologique et la préparation mentale sont également très importants et encore plus sur les jeunes tireurs afin de canaliser le stress des gros rendez-vous ".


Quelles seront les étapes importantes de la saison 2014/2015 et quel sera le travail à entreprendre jusqu'à Rio 2016 ?

N.S : " Pour les juniors, les prochaines étapes importantes seront les deux championnats d'Europe à 10 m et à 50 m. La saison sera programmée par rapport à ces deux objectifs, même si je considère que tous les rendez-vous sont importants (stages et compétitions de préparation) ".

Nous entreprendrons un travail différent avec les filles et les garçons. Celui de continuer dans la même dynamique et philosophie avec les filles pour obtenir de meilleurs résultats à court terme. Celui de " reconstruire " un groupe avec les garçons étant donné que plusieurs d'entre eux vont quitter la catégorie juniors pour passer seniors la saison à venir, ce qui est une suite logique et j'ai le sentiment d'un travail accompli. Cela nous prendra certainement un peu de temps mais tout peut aller vite dans le sport ".


P.D : " Les grandes étapes la saison prochaine seront principalement les Coupes du Monde permettant de décrocher un quota olympique.

Il n'y a pas de secret, le travail doit être continu et se matérialisera par plusieurs stages tout au long de la saison et beaucoup de compétitions ".


Avez-vous une devise pour votre collectif France ?

N.S : " Pas forcément pour mon groupe, mais j'aime bien celle-ci : On ne naît pas vainqueur, on le devient.

Nous avons un discours basé sur le travail, celle-ci l'illustre bien. Le sport de haut-niveau n'est pas un jeu de hasard... ".


Résultats

Actualité

Toutes les compétitions