9e Championnat de France TAR

Du 3 au 6 juillet 2014 Vitrolles

ReportageRésultats

Résultats



EN UNE 2014 Reportage photo TAR


Légende : 2014 Reportage photo TAR

Les photos du championnat de France TAR



Les choses sérieuses commençaient ce vendredi avec une journée de tirs bien remplie. Le fusil répétition manuelle et le pistolet/revolver étaient au programme sous un temps lourd et capricieux.
Il faut noter l'excellent travail de nos arbitres qui ont parfaitement géré cette journée tant au niveau de la tenue des séries que du comptage des points.

Une des grandes nouveautés de ce championnat était sans aucun doute l'organisation d'une finale sur « gongs » pour la discipline pistolet/revolver.


DSCF2674.jpg

Les huit premiers du classement se retrouvaient donc pour se départager sous la forme d'un tournoi à élimination directe. Même si la météo n'a pas été favorable (un gros orage a interrompu l'épreuve durant une vingtaine de minutes), cette finale fût une véritable réussite en terme de spectacle et de suspense.  A ce petit jeu, nous assistons souvent à des bouleversements dans le classement et cette première édition n'à pas échappé à la règle en voyant Stéphane LARSONNEUR  (3ème du classement initial) remporter le titre devant Jérôme DESPUJOL à l'issue d'une finale de toute beauté. Le podium est complété par Patrice DUVIEL qui s'est imposé quant à lui dans la petite finale.

DSCF2800.jpg

La plus importante journée du championnat de France avait lieu ce samedi avec quatre disciplines: la vitesse militaire, la carabine 22lr et le FSA petit et gros calibre.
A cela venait s'ajouter deux tirs commémoratifs à l'occasion du centenaire du premier conflit mondial. Deux tirs au fusil à 100 et 50 mètres qui ont rencontré un vif succès car par moins de 102 tireurs y ont participé.

DSCF2730.jpg

Cette journée fût donc éprouvante pour tous les acteurs de ce championnat mais elle fût également très belle car conclue par une cérémonie protocolaire « historique » et musicale organisée par Mr Georges DURAND 1er vice président le la fédération et président de la CNS TAR.
Au rythme de l'orchestre des anciens de la légion étrangère et sous l'œil de membres d'associations d'anciens combattants en tenues d'époque, notre président Philippe CROCHARD a rappelé aux participants combien le tir en général et le TAR en particulier lui étaient chers. 

La matinée de dimanche qui a clôturée ce championnat 2014 a vu le déroulement des tirs « ISR » petit et gros calibre, la carabine 22lr semi automatique et commémoratif aux armes de poing à 25m.
Un grand merci aux élus de la fédération présents, aux bénévoles du club de Vitrolles, aux arbitres et aux tireurs pour avoir fait de ce championnat une grande fête du tir.

Rendez vous l'année prochaine pour un nouveau championnat de France !


©Crédit FFTir



Lien vers l'article armes-ufa ici...


À l'heure du palmarès, la F.C.D. était présente : une coupe F.C.D. a été remise au meilleur tireur par le CTN Tir : le président de la Ligue Sud, Ph. Héry, n'avait  pu être parmi nous.

Au nom du général Béhotéguy,  M. Georges Durand, premier vice-président de la FFTir s'est vu remettre la médaille d‘honneur de la F.C.D. : colonel de réserve, il est le « père » de cette discipline, le T.A.R., qui a fait passer les acteurs de la Grande Guerre du statut d'armes au service de la Patrie à celui d'outil sportif pacifique. C'est également lui qui avait initié et mis en place ce tir commémoratif : C'est un beau symbole de la pérennité du lien « armée-nation-sport ».

me_daille.jpg
Remise de la médaille à Georges Durand

officiels.jpg

Un groupe de reconstitution historique présentait les équipements et uniformes en dotation en « quatorze », avec l'armement d'époque : Anglais, Américains, Allemands. Les Français portaient le pantalon garance, la capote, les godillots...
La Musique des Anciens de la Légion Étrangère recréait l'ambiance de la première année de celle qu'on avait tant préparée, et qu'on croyait être « la der des der... »

memoire.jpg

Nostalgie ? Certainement pas pour les membres de la F.C.D., qui ont choisi de servir, et payent parfois ce choix de leurs souffrances et de leur vie.
Mais mémoire, souvenir et respect pour ceux qui sont « montés en ligne » avec ces équipements et ces armes.
En ce temps-là, la protection du combattant était loin de faire partie des préoccupations majeures des états-majors...

Peu de participants à ce tir, parmi les « bi-licenciés » FCD/FFTir, et malheureusement pas sous la bannière F.C.D.
Parmi les 6500 tireurs de la F.C.D., il s'en trouvera bien quelques-unes et quelques-uns pour avoir envie d'essayer, non ?


©F.C.D

Actualité

Toutes les compétitions